Le massacre ne fait que commencer.


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Contexte .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Silver K. Cameron
Fondatrice


•─ Messages : 1113
•─ Date d'inscription : 20/09/2008


Idendity Card.
•─ Avatar: Taylor Momsen
•─ Groupe:
•─ Relations:

MessageSujet: Contexte . Mar 27 Oct - 1:34

LONDON BRIDGE , LE CAUCHEMAR NE FAIT QUE COMMENCER .





Un corps ensanglanté. Des pleurs. Des cris. Et quelques cœurs brisés. Jamais les parents de la jeune Miranda Gordon ne croyaient trouver leur fille ainsi. Pendue à une corde suspendue aux poutres de fer de la salle de Chimie numéro 9 du London Bridge high School. Elle n’avait même pas encore eu la majorité.

Cela faisait déjà neuf mois que la petite Miranda était morte, mais un doute persistait. Suicide ou meurtre ? La corde au cou supposa au suicide, mais plusieurs traces et indices prouvaient le contraire


Londres, 9 mai 2007. Une jeune fille se balade dans les rues qui longent le BigBen. Il est environ minuit, et les lumières des réverbères donnent au monument une couleur si chaleureuse par rapport au froid qui règne sur la capitale. Ces talons martèlent le trottoir glacé et son souffle forme une brume qui ne s’étend pas plus loin que son visage. Elle s’en amuse d’ailleurs ; comme les enfants, le premier jour, d’hiver qui prennent un malin plaisirs à respirer la bouche ouverte seulement pour voire une buée blanche en sortir. Elle sert la bouteille qu’elle tient dans sa main pour éviter de la laisser glisser. Ce serait si… Frustrant pour elle de perdre le précieux liquide. Vodka. Quelle délice dans ce froid glaciale qui vous ronge les os quand vous n’avez qu’une robe qui n’arrive qu’au genou et une veste en cuire.
Des pas se firent entendre. D’abord, ils ne furent que très légers, comme lointain. Mais au fur et à mesure, le bruit s’intensifia. La jeune fille n’y fit pas attention. A Londres, beaucoup de personne aimaient se promener le soir, mais peu d’entre elles portaient une cagoule noir et des gants en cuir. Elle n’eut même pas le temps de crier quand une main gantée vint se poser sur sa bouche avec une extrême douceur et qu’elle sentit une légère piqure dans le dos. Puis… Plus rien.

Le lendemain, les murs de la rue, où l’on entendait les bruits de talons de la jeune fille pour la dernière fois, étaient colorés. Du rouge. Du bleu. Du blanc. Que de couleur pour un matin d’Hiver ! C’était magnifique, d’ailleurs ! Seulement, la source des ces lumières n'étaient pas si merveilleux que l'on pouvait penser. Des voitures de polices. C'était un drâme, un de plus, pour le Lycée London Bridge High School.

Une de leur élèves venait encore de mourir dans des circonstances plutôt … Disons, louches. Une seringue dans le dos, et une ligne de cook à ses cotés, la jeune fille avaient plus d’un gramme huit dans le sang. La bouteille de Vodka avait été vidée par enchantement et posée juste à coté de la ligne de drogue.

Un an et demi plus tard, le Lycée était toujours en deuil, pas pour le décès de la chère alcoolique morte d’une overdose. Mais par le meurtre de deux autres jeunes filles, toujours avec neuf mois d’intervalles. C’était tellement louche que le suicide avait été rayé pour toujours. D’ailleurs, après mainte et mainte vérification, un signe revenait à chaque fois. Une croix avait été gravé sur l’épaule droite de toutes les jeunes filles.

Pourquoi tous ces meurtres ? Pourquoi ces signes ? Chaque élèves de London Bridge High School essayent de comprendre, mais en vain.
Ils font face à un tueur en série, très, très doué.


©️ CONTEXTE ÉCRIT PAR CHELSEA STONNER.
TOUTE REPRODUCTION EST INTERDITE, MERCI.
©️ LONDON-BRIDGE.


Revenir en haut Aller en bas
http://london-bridge.forum-actif.eu

Contexte .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le massacre ne fait que commencer. :: WELCOME TO LONDON :: Contexte , Règlement .-